Agencement des bureaux : quelle organisation de l’espace de travail chez nos voisins européens ?

Agencement des bureaux, quelle organisation chez nos voisins europeens ?

Catherine Gall, directrice de la Recherche et Prospective chez Steelcase Europe et Beatriz Arantes, sociologue dans la même entreprise, ont mené une enquête portant sur l’organisation de l’espace de travail en France et dans cinq autres pays européens.

Les travailleurs français, allemands, italiens, espagnols, anglais ou néerlandais plébiscitent-ils le même type d’agencement pour leurs bureaux ?

Petit tour d’horizon en Europe et escapade dans les bureaux à l’international avec Ciel, mon bureau !

Les préférences européennes

L’étude de Steelcase, publiée en 2009, a permis de mettre en valeur de nombreuses différences dans la manière de concevoir le lieu de travail dans les pays européens.

À quels niveaux ces différences culturelles se manifestent-elles ?

En France

L’agencement des bureaux français permet généralement d’identifier facilement l’endroit où se trouve la hiérarchie.

Concernant l’organisation des bureaux, les travailleurs français ont besoin de manière générale d’avoir un espace qui leur est propre et qui ne sera pas partagé. Il y a donc peu de mobilité et un bureau est souvent attribué à une seule personne. Le fait de travailler en open space ne modifie pas cette volonté de délimiter son espace.
Comme les allemands, les Français aiment aussi personnaliser l’espace qui leur est dévolu, par exemple avec des photos ou des éléments de décoration.

En matière de vie d’entreprise, la France se démarque par ses rituels, notamment celui de la pause café matinale. Cette première étape de la journée est souvent incontournable alors que dans d’autres pays européens, les salariés arrivent prêts à travailler et boivent leur café seul. Le lieu de travail possède généralement un lieu dédié à ces moments collectifs.

On notera enfin une certaine propension au présentéisme dans les entreprises françaises. Les salariés n’excluent pas de rester à leur poste de travail pour terminer leur travail ou rattraper un retard.

En Allemagne : ordre et rigueur

L’espace de travail allemand est généralement bien organisé et il est pensé en tant que levier de performance. Il n’est pas rare d’observer une organisation géométrique de l’environnement de travail.

En termes de confort et de bien-être des salariés, il est prêté une attention particulière à la présence la lumière naturelle dans les locaux.
Par ailleurs, la notion d’intimité est très importance dans la vie au bureau allemande, que cela soit d’un point de vue acoustique ou spatial. Cette volonté d’intimité se manifeste par un net espacement des bureaux entre eux.

Comme les travailleurs français, les allemands aiment aussi personnaliser leur espace de travail.

En Espagne

La plupart des entreprises espagnoles ont une vision patriarcale de l’entreprise. L’organisation de l’espace de travail est ainsi pensée en fonction de la hiérarchie occupée par chacun.

On peut noter qu’il y peu d’espaces dédiés aux échanges et au repos au sein des entreprises espagnoles. L’entreprise est dédiée uniquement au travail et tout ce qui relève de la vie festive est relégué à la vie personnelle. Les pauses sont limitées et à éviter.

Aux Pays-Bas : des standards élevés

Les Pays-Bas possèdent les standards les plus élevés en matière de bien-être au bureau.

Comme en Allemagne, l’agencement de l’espace de travail donne la part belle à la lumière naturelle et on accorde beaucoup d’importance la limitation du bruit. Une attention particulière est également portée à l’ergonomie, au design et aux espaces communautaires.

L’environnement de travail est par ailleurs considéré comme un lieu égalitaire. D’un point de vue hiérarchique, il n’est pas rare que les managers travaillent dans le même espace que leur équipe.

Enfin, le télétravail fait partie intégrante des habitudes des travailleurs néerlandais et l’on compte dans un autre registre beaucoup de travailleurs à temps partiels.

Au Royaume-Uni

Les open spaces sont relativement communs et les bureaux fermés sont « réservés » aux personnes occupant des fonctions de direction. L’agencement est surtout pensé en termes de production de travail et de valeur. On remarquera ainsi que les bureaux des salariés sont souvent peu personnalisés.

En termes de travail proprement dit, le présentéisme n’est pas nécessairement bien vu, comme cela peut être le cas en France.

Le télétravail, comme dans la plupart des pays d’Europe du Nord, fait partie intégrante des habitudes de travail, de même que le travail en mobilité.

En Italie

En termes de lieu de travail, les locaux traditionnels et esthétiques situés de préférence dans des bâtiments avec une histoire ont la préférence des entreprises italiennes classiques. La fonctionnalité de l’espace de travail est un élément qui est considéré dans un second temps.

D’un point de vue managérial, les entreprises italiennes sont traditionnellement gérées de manière familiale et paternelle. Les statuts de chacun sont relativement bien marqués.

Malgré une tendance à l’individualité, les échanges sont nombreux entre les collaborateurs. Les relations professionnelles sont aussi d’une plus grande intensité qu’en France entre les dirigeants et les employés.

Travailler chez soi ne fait pas partie des mœurs des entreprises italiennes : tout le travail doit être produit dans les murs de l’entreprise.

Ailleurs dans le monde

Quelles sont les préférences de la Chine, des États-Unis, de l’Inde ou de la Russie concernant l’organisation et l’agencement de leurs bureaux et espaces de travail ?

Chine

Le chef d’entreprise a une très grande importance dans la culture chinoise. Sa position au sein de la hiérarchie est extrêmement mise en valeur. Cela passe en premier lieu par la taille de son bureau. Ce dernier se compose généralement d’un bureau classique mais aussi d’autres pièces attenantes dédiées à son usage personnel. Il peut par exemple s’agir de salles de repos, de lecture ou d’espace destinés à la réception d’invités ou de clients.

L’environnement de travail des salariés se manifeste sous la forme d’un open space pouvant apparaître comme une véritable ruche aux yeux d’un européen. La taille du bureau, tout comme le mobilier sont réduits au minimum afin de maximiser la capacité d’accueil de l’espace.

En Chine, il n’est pas rare que les employés demeurent à leur poste de travail pendant leur pause. De la même manière, il n’est pas surprenant d’en voir certains faire une sieste sur leur bureau ou installer un lit de camp pour se reposer.

Les employés ont un rapport de respect par rapport à la hiérarchie.

Inde

Comme en Chine, l’espace de travail est majoritairement collectif et très dense. Les échanges sont nombreux et chaque salarié peut suivre l’activité de ses collègues. Cependant, les nouvelles générations de travailleurs, plus individualistes, ont plus de mal à accepter cette manière de travailler et cette différence marquée entre l’espace des salariés et celui des responsables.

D’un point de vue managérial, l’entreprise indienne est gérée comme une « famille ».

États-Unis

Les Etats-Unis sont des précurseurs en matière de travail en open space. Ce type d’agencement de l’espace de travail est très répandu.
Les espaces individuels de chacun sont souvent délimités par des cloisons.
En termes d’organisation spatiale, les pièces reflètent les différentes manières d’appréhender le travail dans l’entreprise (zone de travail individuelle ou collective, salles de télé-présence, salle de détente, etc.)

Le télétravail est très souvent pratiqué.

Russie

L’environnement de travail est majoritairement cloisonné, les bureaux sont fermés. Leur taille et le mobilier qui les équipent dépendent de la position hiérarchique occupée par le salarié au sein de l’entreprise.

Les open spaces font petit à petit leur apparition dans le monde du travail russe, même si l’on peut noter que leur taille est souvent inférieure à ce que l’on peut observer dans d’autres pays.

Au niveau des relations de travail, les échanges ont majoritairement lieu au niveau du poste de travail et les lieux informels sont évités.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>